1. PROBLÉMATIQUE ET PRÉSENTATION DE L'ASSOCIATION

Face au stress et à la frénésie de nos vies d'humains, les tortues semblent mener une existence bien paisible. Et pourtant… Entre les tortues et les hommes, la relation n'est pas toujours simple et ce sont souvent ces petits animaux qui en font les frais.

Retournons dans les années septante et huitante: la mode des tortues de Floride bat son plein et de nombreuses personnes craquent pour ces petites bêtes, pas plus grandes qu'une pièce de deux francs à la naissance. Les années passent, et les tortues grandissent pour atteindre environ 30 cm. Leur espérance de vie est de 50 ans et elles nécessitent des installations assez coûteuses pour les protéger du froid hivernal.

De nombreux propriétaires s'en lassent. Pour éviter d'euthanasier leur tortue et pensant lui laisser une chance, ils la relâchent dans la nature. Mais ces tortues exotiques perturbent les écosystèmes. Voraces, elles peuvent anéantir les espèces rares telles que les tritons, grenouilles et certaines plantes à tiges présentes dans la mare où elles ont élu domicile.

Touchés par le sort de ces animaux et désireux de préserver les milieux humides mis en péril, trois hommes fondent l'association Protection et Récupération des Tortues (PRT) en 1994. Ce sont Jean Garzoni, un herpétologue qui a fondé le Vivarium de Lausanne; Olivier Lasserre, un biologiste; et Jean-Marc Ducotterd, le président de la section romande de la communauté d’intérêts pour la tortue en Suisse (CITS).

Grâce à un don de la Loterie Romande et un autre de la Société Vaudoise pour la Protection des Animaux, ils créent un centre à Chavornay pour recueillir les tortues devenues indésirables, leur donner une bonne qualité de vie et les replacer dans de conditions adéquates auprès d'amateurs bien informés.

Une nécessité qui ne se dément pas

Depuis 20 ans, le besoin pour une telle structure est allé grandissant. Le nombre d'animaux recueillis n'a cessé de croître et le centre héberge aujourd'hui environ 1'200 tortues de toutes les espèces. Ces dernières années, c’est une tortue par jour qui arrive au centre.

L'association PRT est reconnue d’utilité publique depuis 2013; elle compte actuellement plus de 1'000 membres et ce sont 15 bénévoles motivés et très attachés aux tortues qui assurent son fonctionnement. Depuis 2007, elle fait partie de la PSA (Protection Suisse des Animaux), en tant que section.

 

Son budget annuel de CHF 60'000 est couvert par les cotisations de ses membres, l'accueil et le placement de tortues, la vente de gadgets et les dons, de sorte que le centre s'autofinance depuis 2000. Tous les deux ans, une Fête de la tortue est organisée pour compléter ces fonds: en 2012, 5'500 visiteurs se sont pressés à Chavornay pour découvrir le centre et ses protégées. En 2014, pour marquer les 20 ans de PRT et puisque le centre est en transformation, l'association a organisé un repas de soutien au lieu de la traditionnelle fête. C’est 340 convives qui ont participé à l’évènement.

 

Bâtiment du centre

Entrée du centre

 

 

Aquaterrariums pour tortues aquatiques

Un don de 50'000.- CHF de la SVPA (Société Vaudoise pour la Protection des Animaux), nous a permis de créer les infrastructures d'accueil intérieures et les 75'000.- CHF de la Loterie Romande, les bassins et enclos extérieurs.

 

3. Aspect éducation

Le samedi matin, deux bénévoles sont présents entre 09h30 et 12h00. Nous organisons des visites, pour sensibiliser les enfants et autres associations, aux problèmes liés à la conservation des tortues.

4. Financements

Nous recevons aucune aide financière des cantons ou de la confédération. Nous couvrons notre budget annuel de fr. 60'000.- CHF, avec les cotisations des 1000 membres, les dons et la vente de gadgets. Ainsi depuis 2000, notre Centre arrive a s'autofinancer.