Maintenances des tortues aquatiques

Sommaire :

1. Introduction

7. Alimentation

2. Fabrication d'un bac

8. Alimentation des juvéniles

3. Principe de fonctionnement du bac

9. Alimentation des adultes

4. Construction du bac

10. Hibernation

5. Maintenance en intérieur

11. Hibernation en intérieur

6. Maintenance en extérieur

12. Conclusion


1. Introduction

Nous parlerons uniquement de la maintenance de quelques espèces d'Amérique du Nord les plus couramment importées. Telles que :

          • Trachemys scripta elegans
          • Chrysemys picta
          • Grapthemys khoni
 
 

Ces tortues sont en général importées à l'état de juvéniles. Leur acclimatation pose moins de problèmes que celle des tortues terrestres, si l'état sanitaire est bon. Néanmoins, si l'on veut maintenir des tortues aquatiques toute l'année en extérieur, une période d'acclimatation avec des hibernations contrôlées, comme décrit plus haut est recommandée.

Retour au sommaire

2. Fabrication d'un bac pour tortues aquatiques

Le problème majeur pour la plupart des amateurs de tortues aquatiques est de pouvoir garder pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois, une eau limpide et exempte d'odeurs, synonyme de bonne santé pour les chéloniens. Nous avons constaté que la qualité de l'eau joue un rôle déterminant sur la santé de nos pensionnaires.Après de nombreuses années d'essais, de discussions avec des personnes compétentes dans le domaine de l'aquariophilie, un type de filtre avec des masses filtrantes de différentes sortes a convaincu par son efficacité. Avant de rentrer dans les détails de construction d'un tel filtre, je me permettrai de rappeler quelques principes de base pour une maintenance adéquate des tortues aquatiques :

    • Choisir une espèce en fonction de la place à disposition.
    • Ne pas surcharger l'aquaterrarium.
    • Bien connaître les moeurs de l'espèce choisie.
    • Préparer les installations avant d'acquérir les tortues.
    • Demander des conseils auprès d'éleveurs qualifiés.
    • Ne pas suralimenter les animaux.

    Retour au sommaire

3. Principe de fonctionnement

L'aquaterrarium est de type stérile, c'est-à-dire sans décoration. Rien n'empêche l'amateur de mettre un substrat de gravier au fond du bac, quelques branches et pierres peuvent compléter la décoration.

Pour notre exemple nous construirons un bac (grandeur minimum pour deux à trois tortues adultes) de 1m sur 70cm, 40 cm de haut. Nous aurons une hauteur d'eau de 30 cm. La hauteur d'eau dépend de l'espèce de tortue que nous mettrons dans le bac (les tortues apprécient en général une bonne hauteur d'eau ). La partie comprise entre A et B sera occupée par la masse filtrante, nous pouvons utiliser plusieurs sortes de masses filtrantes, paille de perlon, gravier de quartz, cylindres de céramique. Pour des bacs comprenant beaucoup de tortues (exemple bac de quarantaine du centre Protection et récupération des tortues ) nous utilisons de la paille de perlon, commodité de nettoyage. Pour un aquaterrarium normalement peuplé, nous préférerons du gravier ou des cylindres de céramique. A l'installation d'un tel filtre, il faudra attendre 2 à 3 semaines pour que les bactéries nécessaires au bon fonctionnement du filtre se développent. Une pompe de type aspirante refoulante (Eheim C20 ou C40) est utilisée pour faire la circulation d'eau. L'installation d'un trop-plein relié directement à l'égout, facilitera grandement le nettoyage. Pour compléter l'installation, nous pourrons à l'aide d'un mélangeur amener de l'eau tempérée (20°C à 22°C), une vanne électrique commandée par minuterie nous assurera un renouvellement journalier d'une partie de l'eau. Si vous n'avez pas la possibilité d'une telle installation, un renouvellement d'un tiers de l'eau du bac, toutes les semaines, voire tous les quinze jours fera l'affaire.

Retour au sommaire

4. Construction

Le filtre proprement dit occupera un quart à un tiers de la surface du bac, il est composé de trois plaques de verre A, B et C. Nous utiliserons du verre de 6mm d'épaisseur. Utiliser du silicone pour aquarium pour coller les plaques, bien dégraisser le verre avec de l'acétone avant d'appliquer le silicone. Utiliser de l'eau savonneuse pour enlever l'excès de matière. Coller les plaques A, B et C en tenant compte de la bonne circulation de l'eau selon figures 2 et 3. Laisser sécher 24 heures.

Nous profiterons du filtre pour aménager une plage où les tortues pourront se chauffer sous les spots. La plaque E servira de rampe pour permettre aux animaux de sortir facilement de l'eau et de cachette pour se mettre à l'abri. Les plaques D serviront de plage. Les plaques D et E seront recouvertes d'une couche de liège ou de matière synthétique imitation liège, évitant aux animaux de glisser sur du verre nu. Le liège sera collé avec du silicone. Coller la plaque E (mettez le bac sur le côté pour faciliter la mise en place de la plaque E). Coller les deux petites plaques F (supports pour les deux plaques D). Laisser sécher 24 heures. Une des plaques D a un angle cassé pour pouvoir passer le câble 220V et le tuyau de circulation d'eau.

Mettez en place la masse filtrante, votre décoration (rincer le gravier), remplissez d'eau (un cm au-dessous de la hauteur de la plaque C), mettez en route la pompe. Vous venez de réaliser un bac adéquat pour la maintenance des tortues aquatiques.

Retour au sommaire

5. Maintenance en aquaterrarium intérieur

Pour la maintenance de vos tortues aquatiques, utiliser des aquaterrariums similaires à celui décrit plus haut. Ajouter un spot de 60 watts à 30 cm au-dessus de la plage, ce qui donnera une source de chaleur à vos animaux. Un néon sera utilisé pour donner la lumière nécessaire. Ces installations seront branchées sur minuterie, enclenchées 10 heures. Pour autant que le néon ne contienne pas de UVB, une lampe UV du type ultra vitalux de 300 Watts sera placée 1m au-dessus de la plage et enclenchée deux fois 15 minutes par jour. Pour les juvéniles, un chauffage maintiendra l'eau à une température de 22 à 24 °C. Ce chauffage pourra être supprimé une fois que les tortues auront atteint une taille de 10 cm.

Placer votre aquaterrarium à l'abri des courants d'air. Conseil: pour les juvéniles, prenez un petit bac, ne mettez pas de substrat au fond, vous contrôlerez mieux vos animaux. Adaptez le bac au fur et à mesure que vos tortues grandissent.

Retour au sommaire

6. Maintenance en extérieur

Toutes les tortues du genre : Trachemys, Chrysemys, Grapthemys apprécient de pouvoir passer une partie de l'année en extérieur. Plusieurs de ces espèces pourront très bien s'acclimater et rester à l'année dehors. Les piscines d'enfants font de magnifiques bassins pour la maintenance extérieure. Aménager au milieu une île où les tortues pourront aller se chauffer au soleil. Vous trouvez sur le marché des piscines de 1,6m x 1,6m pour moins de cent francs. Aménager un trop-plein, qui évitera les fuites de vos animaux lors de fortes pluies.

Pour les personnes qui possèdent un coin de jardin, l'idéal est d'aménager un étang pour y loger les tortues. Voir chap. Installation d'un enclos extérieur, pour clôturer votre étang. La profondeur du biotope devra être d'au moins 80 cm, pour éviter le gel aux tortues qui hibernent. Les pentes de l'étang seront douces et recouvertes de substrat, afin de permettre aux tortues qui sortent d'une longue hibernation au fond de l'eau, de pouvoir remonter à la surface pour respirer. Beaucoup de tortues sont mortes noyées dans des bassins mal adaptés. Placez dans le biotope, quelques grosses racines et pierres plates facilement accessibles aux animaux, leurs procurant de bons solariums. Plantez différentes espèces de plantes aquatiques, elles oxygéneront l'eau et procureront un bon aliment pour les tortues.

Retour au sommaire

7. Alimentation

Les tortues aquatiques sont pour la plupart carnivores. Bien que dans la nature le régime alimentaire varie fortement entre les juvéniles et les adultes. Les juvéniles sont souvent exclusivement carnivores, alors que le régime devient de plus en plus végétarien au fur et à mesure que les tortues grandissent. Il faudra tenir compte de ce paramètre pour l'alimentation correcte de vos tortues.

Trachemys scripta elegans


Retour au sommaire

8. Alimentation pour les juvéniles
  • Tubifex vivants.
  • Larves de moustiques, daphnies, tubifex, crevettes (barquettes congelées).
  • Viande de boeuf, poulet coupée en petits morceaux.
  • Poissons coupés en petits morceaux.
  • Alimentation du commerce pour tortues.
  • Lentilles d'eau, plantes aquatiques, salade bien lavée.

La nourriture sera distribuée quotidiennement par petites quantités. Attention, un surplus de nourriture pollue l'eau du bac.

Dans la nature, le régime alimentaire varie avec l'âge. Les tortues de Floride adultes sont quasiment exclusivement végétariennes.

Retour au sommaire

9. Alimentation des adultes
  • Lentilles d'eau, plantes aquatiques, salade bien lavée.
  • En plus grandes quantités que pour les juvéniles.
  • Croquettes pour chats. Viande de boeuf, poulet.
  • Poissons, crevettes.

Au fur et à mesure que vos tortues grandissent, diminuez le nombre de nourrissages hebdomadaires, pour arriver à deux distributions par semaine. Pour les tortues maintenues en extérieur, la distribution de nourriture se fera uniquement par beau temps. Une chute de température diminuera fortement l'appétit de vos tortues. Dans un biotope bien aménagé, pas surpeuplé, elles trouveront une bonne partie de leurs ressources alimentaires.

Retour au sommaire

10. Hibernation

Hibernation intérieure contrôlée Les tortues aquatiques hibernent très bien dans des bacs en plastics, comprenant une hauteur d'eau de 1 à 2 cm en dessus de la carapace. Le bac sera placé dans un endroit frais, 4 à 10 °C.

Nous ne ferons pas hiberner les juvéniles. Comme pour les tortues terrestres, une diminution progressive pendant 3 semaines de la température, accompagnée d'un arrêt de l'alimentation sera effectuée. La durée d'hibernation sera de 2 mois la première année, de 4 à 6 mois l'année suivante. Nous ferons hiberner les tortues à partir d'une taille de 8 à 10 cm env.. Nous pourrons si nécessaire changer l'eau pendant l'hibernation, en prenant garde de remettre de l'eau froide. Contrôler les animaux pendant cette période, au moindre signe de maladie, yeux gonflés, écoulements nasales, sortez les tortues d'hibernation, augmentez la température progressivement pendant 3 semaines, et soignez les tortues.

Retour au sommaire

11. Hibernation en extérieur

Pour les tortues maintenues en extérieur, une période d'acclimatation, comprenant l'hibernation contrôlée dans des caisses, est souhaitable. Après 1 à 2 hibernations, vous pouvez laisser vos tortues à l'année dehors.

Les tortues hibernant en étang, hibernent au fond de l'eau enfuient dans la vase. La consommation d'oxygène des tortues en léthargie est très réduite. Un échange gazeux au niveau de la vessie natatoire, des parois du larynx fortement vasculées, de la peau permettra aux tortues en léthargie de survivre les longs mois que dure l'hibernation.

Les bords du bassin devront être en pentes douces, recouvertes de substrats, permettant ainsi au animaux qui sortent d'hibernation, de marcher au fond de l'étang pour venir respirer. Lorsque que l'étang est recouvert de glace, les tortues montent sur les bords pour se placer juste en dessous, cherchant ainsi une eau à forte teneur en oxygène. Ne jamais casser la glace, les fortes vibrations amplifiée par l'eau peuvent entraîner des lésions au niveau des tympans.

Retour au sommaire

12. Conclusion

Bien que les tortues aient, pour la plupart, une espérance de vie supérieure à 50 ans, elles ne sont pas aussi faciles à maintenir et à élever. Pensez à leurs biotopes et climats d'origines, distribuer une nourriture saine, pas trop riche. Ne mélangez pas les espèces, ne surpeuplez pas vos enclos.

Retour au sommaire